Dragon européen

Mythologies et Dragons, Significations et Dragons -

Le Dragon Européen

de lecture - mots

Dans le folklore européen, un dragon est une créature légendaire à la forme serpentine. Son corps est composé de deux paires de pattes (type lézard), d'ailes membraneuses (type chauve-souris) qui se dressent sur son dos. On le nomme aussi dragon occidental. L'énorme bête à la peau écailleuse, crache du feu, possède des cornes et imposante queue. 🐲

Le dragon européen est généralement associé au mal, à l'exception principalement du folklore gallois et de la fiction moderne. Contrairement aux dragons asiatiques, qui sont traditionnellement dépeints comme des créatures bienveillantes.

Dragon européen 2

Le sang de dragon a souvent des propriétés magiques. Dans l'opéra Siegfried, il a permis à Siegfried de comprendre le langage de l'oiseau de la forêt. Le dragon européen typique protège une caverne ou un château rempli d'or et de trésors et est souvent associé à un grand héros qui tente de le tuer. Bien qu'il s'agisse d'une créature ailée, le dragon se trouve dans une tanière souterraine, une grotte qui l'identifie comme une ancienne créature terrestre. Il est possible que les dragons de la mythologie européenne proviennent du culte des serpents que l'on trouve dans les religions du monde entier.

Dragon européen 3

Le Dragon dans la Mythologie Européenne

Les dragons européens qui se cachent dans les histoires sont puissants, méchants et dangereux. Dans la tradition chrétienne, ils peuvent symboliser Satan ou le péché. Bon nombre d'eux nichent dans des grottes et gardent des trésors merveilleux. Lorsqu'ils ont faim, ils dévorent le bétail. Le dragon européen se nourrit aussi d'êtres humains, en particulier de jeunes filles. Dans les contes européens, certains dorment pendant la journée et se déchaînent à la tombée de la nuit. 🐉

Dragon européen 4

Des poèmes épiques du Moyen Âge parlent de guerriers et de chevaliers qui combattent des dragons cruels et voraces. Dans certaines histoires, le héros tue le monstre mythique, puis acquiert la gloire, la fortune et l'honneur. Dans d'autres, il échoue exécrablement et subi une mort atroce.

Origine du Dragon Occidental

On pense que les dragons occidentaux descendent des dragons romains. Les dragons romains ont évolué à partir des dragons grecs serpentins, combinés aux dragons de Perse, dans le mélange qui a caractérisé la culture hybride grecque/hellénistique orientale. Le dernier dragon babylonien vénéré par la cour du Persan Cyrus le Grand, dans le récit hébreu de Bel et le Dragon date probablement de la fin du IIe siècle avant Jésus-Christ.

Dragon Occidental

L'Apocalypse de Jean (littérature grecque et non-romaine) décrit Satan comme "un grand dragon, rouge flamboyant, à sept têtes et dix cornes". Une grande partie de l'inspiration littéraire de Jean est d'origine hébraïque et grecque tardive, mais le dragon de Jean, comme son Satan, sont tous deux plus susceptibles d'être venus de Perse. Peut-être que nos distinctions entre les dragons occidentaux et les Dragons Chinois sont arbitraires.

Le Dragon Européen dans le Christianisme

Le dragon européen est malfaisant, c'est un symbole important de la foi chrétienne. Dans le verset, 12:3 de l'Apocalypse, un énorme dragon rouge à sept têtes est décrit, dont la queue balaie un tiers des étoiles du ciel vers la terre (tenue pour symbolique de la chute des anges). Le mot latin pour un dragon est "draco", il signifie en fait serpent et est ainsi lié à la relation entre les serpents et le diable dans le christianisme.

Dragon européen 6

La Légende de Saint Georges et le Dragon

Parmi les légendes sur les dragons européens, citons "Saint Georges et le dragon", dans lequel un brave chevalier vainc un dragon qui retient une princesse en captivité. Cette légende est peut-être une version christianisée du mythe de Persée, ou du dieu phrygien Sabazios à cheval qui triomphe du serpent chthonien, mais ses origines sont obscures.

Saint Georges dragon

La légende de Saint Georges et du dragon est bien connue en Italie. Mais d'autres saints sont représentés en train de combattre un dragon. Par exemple, le premier évêque de la ville de Forlì, nommé Mercurial, a tué un dragon et a sauvé Forlì. Il est souvent illustré en train de tuer le dragon.

Mercurial de Forlì dragon

Le dragon européen figure dans les mythes et légendes catalans, en grande partie parce que Saint Georges (Catalon Sant Jordi) est le saint patron de la Catalogne. Le dragon catalan (drac catalan) est un énorme serpent à deux pattes, ou rarement, à quatre pattes, et parfois à une paire d'ailes. Ils peuvent également émettre une odeur fétide, qui peut faire pourrir tout sur son passage. 🐉

Le Dragon Européen au Moyen Âge

Dans la symbolique médiévale, les dragons européens étaient souvent le symbole de l'apostasie et de la trahison, mais aussi de la colère et de l'envie, et symbolisaient de manière mouvementée une grande calamité. Plusieurs têtes représentaient la décadence et l'oppression, mais aussi l'hérésie. Elles servaient également de symboles d'indépendance, de leadership et de force. Les couleurs déterminaient souvent le symbolisme que portait un dragon.

Dragon européen au Moyen Âge

Dans le schéma de voyage du héros, les dragons représentaient la peur. Les dragons européens sont souvent considérés comme ayant une signification spirituelle majeure dans diverses religions et cultures à travers le monde. Dans de nombreuses cultures orientales, les dragons européens étaient, et sont encore dans certaines cultures, vénérés comme étant représentatifs des forces primaires de la nature et de l'univers.

Le Dragon Européen en Héraldique

Au cours du Moyen Âge, les dragons européens sont devenus des figures populaires en héraldique, apparaissant sur des bannières, des sceaux et autres emblèmes d'autorité et de puissance militaire. Les saints tueurs de dragons ornent les pièces de monnaie des royaumes chrétiens, mais on les trouve aussi dans le monde islamique.

Dragon européen héraldique

Le dragon européen typique, avec des ailes et quatre pattes, est le deuxième symbole le plus populaire après la Wyverne, représentant la richesse et la puissance. En Grande-Bretagne, ce type d'images a été rendu célèbre par le père du roi Arthur, Uther Pendragon, qui avait un dragon sur son cimier, et aussi par l'histoire de Saint Georges et du dragon. On peut noter que même si les images de dragons européen en héraldique pouvaient être positives, cela n'a pas changé l'attitude négative générale envers le dragon européen. 🐉

Tatouages de Dragon Européen

Un tatouage dragon européen se décline en une pléthore de styles qui reflètent à quel point ils sont profondément ancrés dans les croyances humaines. La créature a des liens profonds avec plusieurs cultures dans le monde, du folklore occidental et des mythologies du Moyen-Orient aux influences asiatiques.

Tatouage dragon européen

En Europe, les dragons étaient considérés comme des créatures maléfiques qui devaient être tuées par un noble chevalier. Les légendes de tueurs de dragons et de serpents comme Beowulf, l'archange Michel et Tristan abondent. Le mythisme des dragons apparaît dans le judaïsme et le christianisme sous la forme d'un serpent et tuer un dragon est souvent interprété comme vaincre le malin. Les tatouages de dragon incarnent une variété de vertus et de caractéristiques, notamment :

  • Sagesse et longévité
  • Force et puissance
  • Tranquillité, médiation et subconscient
  • Spiritualité, masculinité et prospérité
  • Désir et passion sexuelle

Avant de partir, munie toi d'un de nos colliers ou pendentifs dragon, il te protégerons du mauvais sort.

Collier pendentif dragon


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Reçois nos articles sur les dragons par mail. 🐉